Syrie : l’EI, Lafarge et l’état français

Charles Sannat signale aujourd’hui sur son blog un article de Libération du 22 avril dernier sur les développements de l’instruction de l’affaire Lafarge en Syrie par la justice française.

On y voit apparaître les services français. À suivre…

Je vous laisse découvrir cet article dont voici le lien direct.

http://www.liberation.fr/france/2018/04/22/lafarge-l-etat-francais-au-centre-de-l-affaire_1645219

 

Publicités

Syrie : la loi de la jungle (Caroline Galactéros)

Mme Caroline Galactéros fait le point sur la situation géopolitique dans le contexte des frappes occidentales en Syrie. Ce texte vers lequel je vous renvoie se trouve sur son blog.

En voici un extrait :

Quelle que soit la réalité ou l’origine de l’attaque chimique (forces gouvernementales, éléments retournés de services étrangers, rebelles, etc.) nous n’en saurons probablement jamais rien ou trop tard. Les campagnes de diffamation contre les analyses « dissonantes » pour la doxa atlantiste font rage. L’équilibre, c’est comme la morale : on en parle beaucoup mais on ne supporte pas ce qu’il implique : le calme, le doute, l’honnêteté intellectuelle, le compromis. La compromission intellectuelle et le déni sont plus aisés et la projection de ses propres turpitudes sur celui que l’on veut décrédibiliser aussi. Il est évidemment plus facile de choisir son camp, puis de se laisser faire et de suivre. Or, la France, justement, n’a pas à « choisir un camp ». Elle est la voie de l’intelligence du monde et des hommes, celle de la pensée autonome, et toute forme de vassalisation intellectuelle ou stratégique ne peut que lui être funeste en termes d’influence sur le cours des choses.

Vous trouverez le texte complet à cette adresse :

http://galacteros.over-blog.com/2018/04/chronique-geopoly-n-4-sur-le-courrier-de-russie-syrie-la-loi-de-la-jungle-15/04/2018.html

 

Syrie : frappes à dingues (Jacques Sapir)

Après nous avoir bombardé de propagande de guerre, ils l’ont fait, ces dingues.

Peut-on m’expliquer le coup d’après ?  La logique d’ensemble ?

Qui prétendra maintenant qu’on souhaite participer à la reconstruction de la Syrie ? Parce qu’il va falloir expliquer le chemin qu’on imagine emprunter. Moi, je ne l’ai pas compris.

En attendant d’en savoir plus, je vous propose cet article de Jacques Sapir écrit avant les événements de cette nuit.

Bonne lecture !

https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-syrie-frappes-a-dingues-par-jacques-sapir/

 

Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie (Caroline Galacteros)

L’heure est grave et le temps presse. Ce qui est dit et envisagé dépassent l’entendement.

Je vous propose ce lien vers un article  de Mme Galactéros publié dans le Figaro.

Espérons que les esprits se reprennent. Dans tous les cas, cet article fera date.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/04/10/31002-20180410ARTFIG00277-pourquoi-la-france-ne-doit-pas-s-associer-aux-frappes-en-syrie.php?redirect_premium

 

La France au Kurdistan syrien

La géographie est ingrate pour les kurdes, l’histoire et ses jeux de dupes l’avaient déjà confirmé.

Le conflit syrien est complexe et loin d’être terminé. Alors que continuent les combats de l’armée syrienne et de ses alliés contre les poches de rébellion, la Turquie prend pied dans la partie occidentale du Kurdistan syrien qui, lui, est soutenu et armé par les pays occidentaux. Dans ce contexte de désordre au sein de l’OTAN, la France est présente dans ce même Kurdistan syrien comme potentiel négociateur. Non loin des troupes américaines présentes aussi comme obstacle entre l’Iran et la Méditerranée. Je ne serais pas étonné que, dans le même temps, la Syrie veuille faire prévaloir sa souveraineté sur ces territoires. Il semble qu’une fois de plus le Kurdistan soit un enjeu qui dépasse les kurdes, triste géographie…

Voici un article sur cette présence française en Syrie dont la raison officielle est la lutte contre DAECH. À suivre…

https://www.bruxelles2.eu/2018/03/30/des-renforts-francais-au-nord-de-la-syrie-dans-la-zone-kurde/

 

Alep, quelle vérité ?

Comment avoir accès à une information fiable ?

La vérité est un objectif illusoire en l’espèce en raison de la complexité des événements. Il y a tout de même des limites à l’enfumage, surtout de la part de quotidiens qui pratiquent désormais la mise à l’index des médias sur internet.

L’avantage de cet article de Leslie Varenne, ancienne journaliste d’investigation de Libération découverte grâce au blog d’Olivier Berruyer, est qu’il constitue un témoignage direct, ce qui est précieux. Je vous laisse juger.

https://www.iveris.eu/list/notes_de_voyage/249-alep_la_douleur_et_la_honte