Course conte la montre

Jorion nous offre une vision digne de la science-fiction la plus sombre.

En voici le début :

« Une course est donc engagée entre deux tâches auxquelles le genre humain se consacre : d’une part, la destruction de ses propres conditions de vie sur sa planète d’origine et, d’autre part, la recherche de planètes lointaines qui se prêteront à ses projets de colonisation. Vu les caractéristiques des planètes de notre système solaire, il s’agira le plus probablement d’exoplanètes dans d’autres systèmes stellaires : vides en tout cas d’une autre espèce conquérante d’étoiles (s’il y découvre des « indigènes » d’un type quelconque, l’homme fera comme il l’a fait dans d’autres occasions : il se débarrassera d’eux ou les parquera dans des réserves). »

La suite du texte à cette adresse :

http://www.pauljorion.com/blog/2017/01/24/une-course-est-engagee-entre-la-destruction-de-notre-propre-planete-et-la-conquete-dautres-planetes/#more-92241

 

Publicités

Ligne de front

Dans un monde qui permettra aux robots de se multiplier, je veux dire où les matières premières dont les robots ont besoin ne manqueront pas, dans ce monde donc, la ligne de front à tenir par les êtres qui voudront continuer à se dire humains sera celui de l’attention, de l’honneur, de la conversation et des belles lettres.

Lire la suite