La France au Kurdistan syrien

La géographie est ingrate pour les kurdes, l’histoire et ses jeux de dupes l’avaient déjà confirmé.

Le conflit syrien est complexe et loin d’être terminé. Alors que continuent les combats de l’armée syrienne et de ses alliés contre les poches de rébellion, la Turquie prend pied dans la partie occidentale du Kurdistan syrien qui, lui, est soutenu et armé par les pays occidentaux. Dans ce contexte de désordre au sein de l’OTAN, la France est présente dans ce même Kurdistan syrien comme potentiel négociateur. Non loin des troupes américaines présentes aussi comme obstacle entre l’Iran et la Méditerranée. Je ne serais pas étonné que, dans le même temps, la Syrie veuille faire prévaloir sa souveraineté sur ces territoires. Il semble qu’une fois de plus le Kurdistan soit un enjeu qui dépasse les kurdes, triste géographie…

Voici un article sur cette présence française en Syrie dont la raison officielle est la lutte contre DAECH. À suivre…

https://www.bruxelles2.eu/2018/03/30/des-renforts-francais-au-nord-de-la-syrie-dans-la-zone-kurde/

 

Trump comme révélateur de l’Europe

Les propos virulents de Trump dans la presse allemande à propos de Angela Merkel, de l’Allemagne, de l’Europe et de l’OTAN ne sont pas passés inaperçus.

On peut s’offusquer de sa vision brutale des choses.

On peut aussi y voir un sacré révélateur des contradictions et des insuffisances de l’Union Européenne et des ambiguïtés allemandes. Que les États-Unis se retirent et nous voilà tous nus face à notre destin.

Voici l’excellente analyse de Romaric Godin du quotidien économique La Tribune.

http://www.latribune.fr/economie/international/donald-trump-un-defi-colossal-pour-l-allemagne-et-l-europe-630692.html