La médiocratie

Le blog d’Olivier Berruyer attire notre attention sur « la médiocratie », un livre d’Alain Deneault, philosophe québécois, au travers d’un article de Télérama dont voici le début :

C’est d’une « révolution anesthésiante » qu’il s’agit. Celle qui nous invite à nous situer toujours au centre, à penser mou, à mettre nos convictions dans notre poche de manière à devenir des êtres interchangeables, faciles à ranger dans des cases. Surtout ne rien déranger, surtout ne rien inventer qui pourrait remettre en cause l’ordre économique et social.

« Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et l’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu, écrit le philosophe Alain Deneault qui enseigne la pensée critique en science politique à l’Université de Montréal. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. »

 

Cet article suscitera la discussion. Quelles sont réellement les multiples sources de la médiocrité ? Est-ce spécifiquement une marque de note temps ? Le compromis n’est-il pas contingent dans un monde complexe ? Peut-on sortir de la médiocrité et préserver l’aspiration au bien, à la paix et la sécurité ? …

Pour lire la suite de l’article de Télérama :

http://www.telerama.fr/idees/en-politique-comme-dans-les-entreprises-les-mediocres-ont-pris-le-pouvoir,135205.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1524467942

 

Publicités

Liberté Égalité Fraternité

Il y a quelques mois, je postais deux extraits d’un livre sur le droit constitutionnel. Ces deux textes présentaient les deux valeurs fondatrices de la démocratie libérale, l’égalité et la liberté. L’une en était le fondement et l’autre la condition de son accomplissement.

La fraternité ignorée de ces textes m’apparaissait comme un complément d’âme. L’observation du monde et de notre démocratie me fait penser aujourd’hui que ce n’est pas un complément mais le liant de la communauté nationale.

Les trois termes de la devise nationale sont indissociables.

On pourrait croire que bénéficier de l’une de ces trois valeurs permet d’être au tiers du chemin vers la démocratie. Il n’en est rien. Prise isolément de ses deux autres compagnes, chacune de ces trois valeurs est un leurre monstrueux.

Le communisme réel nous a appris à nous méfier de l’égalité prête à sacrifier la liberté. Pour cette idéologie, la messe est dite. Les millions de morts qu’on lui doit témoignent de son sens de la fraternité.

Moins trivial est le danger de la liberté qui oublie l’égalité en droit et la fraternité. On se souvient de la liberté du renard dans le poulailler libre. On connaît aussi la phrase de Lacordaire, homme d’église et homme politique libéral : « entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime, et la loi qui affranchit. » 

Quant à la fraternité, celle qui méprise la liberté et l’égalité, c’est la fraternité guerrière de ceux qui défendent leur communauté au détriment des autres communautés et de tous les individus, amis ou ennemis. Des nazis à l’islamisme en passant par toutes les formes de sectarisme.

Puisse notre démocratie libérale être fraternelle…

 

 

Vaccins

Oubliant la nature parfois mortelle des risques infectieux, nous regardons avec suspicion les vaccins et l’obligation de se faire vacciner.

Le site Geostrategia publie aujourd’hui un article très complet sur tous les aspects de cette question d’actualité.

Bonne lecture !

https://www.geostrategia.fr/les-vaccins-la-remise-en-cause-de-nos-super-heros/?ct=t(Geostrategia_la_Lettre_VF_6_21_2017)

 

5ème amendement constitution USA

Cet amendement garantit la sécurité juridique du citoyen américain.

No person shall be held to answer for a capital, or otherwise infamous crime, unless on a presentment or indictment of a Grand Jury, except in cases arising in the land or naval forces, or in the Militia, when in actual service in time of War or public danger; nor shall any person be subject for the same offence to be twice put in jeopardy of life or limb; nor shall be compelled in any criminal case to be a witness against himself, nor be deprived of life, liberty, or property, without due process of law; nor shall private property be taken for public use, without just compensation.

Traduction française ( wikipedia ) :

« Nul ne sera tenu de répondre d’un crime capital ou infamant sans un acte de mise en accusation, spontané ou provoqué, d’un Grand Jury, sauf en cas de crimes commis pendant que l’accusé servait dans les forces terrestres ou navales, ou dans la milice, en temps de guerre ou de danger public ; nul ne pourra pour le même délit être deux fois menacé dans sa vie ou dans son corps ; nul ne pourra, dans une affaire criminelle, être obligé de témoigner contre lui-même, ni être privé de sa vie, de sa liberté ou de ses biens sans procédure légale régulière ; nulle propriété privée ne pourra être réquisitionnée dans l’intérêt public sans une juste indemnité. »

 

3ème et 4 ème amendements constitution USA

On passera rapidement sur le 3ème amendement qui n’est plus d’actualité, la guerre d’indépendance et le guerre de sécession étant terminées depuis longtemps.

No Soldier shall, in time of peace be quartered in any house, without the consent of the Owner, nor in time of war, but in a manner to be prescribed by law.

Traduction française (wikipedia) :

« Aucune troupe ne pourra, en temps de paix, être cantonnée dans une maison privée, sans l’autorisation de son propriétaire ; en temps de guerre, le cantonnement ne pourra être effectué que conformément aux règles fixées par la loi. »

Le 4ème amendement est beaucoup plus sensible. Les amateurs de polars américains le connaissent probablement.

The right of the people to be secure in their persons, houses, papers, and effects, against unreasonable searches and seizures, shall not be violated, and no Warrants shall issue, but upon probable cause, supported by Oath or affirmation, and particularly describing the place to be searched, and the persons or things to be seized.

Traduction française ( wikipedia ) :

« Le droit des citoyens d’être garantis dans leurs personne, domicile, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies non motivées ne sera pas violé, et aucun mandat ne sera délivré, si ce n’est sur présomption sérieuse, corroborée par serment ou affirmation, ni sans qu’il décrive particulièrement le lieu à fouiller et les personnes ou les choses à saisir. »

 

2ème amendement constitution USA

Probablement le plus éloigné de notre culture politique et sécuritaire. Il a pourtant été conçu dans les premiers temps de la République Américaine comme une liberté individuelle face au pouvoir central.

« A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed. »

Traduction française (Wikipedia) :

« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »