WTF ?

Macron aux catholiques : engagez-vous !

Un catholique à Macron : de quoi je me mèle ?

 

Publicités

Droits de l’homme 1789 – art 10

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »

Les débuts officiels de la laïcité.

Les origines, elles, sont ancrées dans l’horreur des guerres de religion des 16ème et 17ème siècles.

À lire et à utiliser avec discernement.

 

La paix civile

« En rupture complète avec la pensée antique, Thomas Hobbes renonce à bâtir la cité idéale sur une conception du bien admise par tous. Il lui suffit d’être le témoin de l’histoire tragique de son pays pour comprendre que c’est au nom de conceptions rivales du bien que les hommes se font la guerre et s’entretuent. Pour asseoir la paix civile, il faut donc avoir recours à ce qu’ils ont en commun – non pas une idée du bien mais une appréhension du mal : la peur de la mort violente. Sur cette base, on fait généralement de Hobbes le père du libéralisme bien que la solution politique qu’il donne à son problème revienne à fonder en raison le pouvoir absolu de l’État. »

Jean-Pierre Dupuy

Français musulmans : individualisation de la religiosité

Un billet qui s’éloigne des sentiers battus.

Nadia Marzouki est chercheuse au Centre d’Etudes Sociologiques et Politiques Raymond-Aron.

Elle vient de publier cet article de synthèse sur le site du journal du CNRS où elle expose en s’appuyant sur des travaux de sociologues une vague de fond d’individualisation et d’acculturation de la pratique religieuse chez les français musulmans et notamment les plus jeunes.

Il s’agit d’un article scientifique à rebours de représentations habituelles.

C’est une contribution de plus pour éclairer les démarches citoyennes actuelles, même si elle n’épuise pas ce sujet brûlant et vaste.

Bonne lecture !

https://lejournal.cnrs.fr/billets/oui-les-musulmans-sont-en-accord-avec-la-republique

 

 

Souveraineté et laïcité (Jacques Sapir)

Un texte de fond assez exigeant rédigé par Jacques Sapir, économiste, directeur à l’EHESS.

Où l’on découvre les origines antiques des liens entre pouvoir et religion et les racines anciennes et douloureuses de la laïcité dans les guerres de religion qui ont déchiré la France et l’Europe. Et où l’on voit se nouer les liens entre laïcité et souveraineté populaire.

Bonne lecture !

http://russeurope.hypotheses.org/3174