Crise de nerf

Un clin d’œil suite à une discussion autour d’un verre.

« Le peuple n’a pas l’élite qu’il mérite » (colère démocratique)

« L’élite n’a pas le peuple qu’elle mérite » (colère aristocratique)

On fait comment maintenant ?

 

Publicités

Une fracture durable ?

À la suite d’Emmanuel Todd, je perçois comme un fait social majeur de la société française, à l’instar d’autres sociétés occidentales, l’élévation massif du niveau d’études depuis quelques décennies.

Lire la suite

L’individualisme moderne

L’individualisme moderne est probablement indissociable de la démocratie libérale. Cet individualisme s’est développé en même temps que s’est ancrée la démocratie dans notre histoire. Il est sans doute à la fois notre force et notre faiblesse car il est l’expression pure de notre liberté individuelle mais il n’est pas viable sans le lien humain et sans l’existence d’un bien commun. Pierre Manent en parle dans un essai écrit en 1995.

Lire la suite

Démocratie libérale

La démocratie libérale est le régime que nous connaissons en Occident depuis les révolutions anglaise, américaine et française. Si imparfait soit-elle, elle nous garantit la liberté individuelle que nous chérissons.

La démocratie libérale ne tolère d’autre pouvoir que celui de la représentation nationale. Nul individu, nulle collectivité ne peut exercer un quelconque pouvoir au nom de la religion, de l’argent, de la science, de l’intelligence, etc. sur la société et sur les individus.

En retour, la démocratie libérale garantit à chacun l’exercice de sa religion, la liberté de s’enrichir, de s’instruire et de débattre.

Ce principe simple hérité de la philosophie politique moderne, après l’expérience douloureuse des guerres de religion européennes et des pouvoirs absolutistes, est non négociable.