La mort de Staline

Nous sommes allés voir cette semaine un film assez étrange, d’un humour grinçant et probablement assez juste sur le plan politique et historique malgré son ton loufoque. Ce film, « La Mort de Staline » est inspiré par une bande dessinée du même nom.

Je vous propose un article sur ce film que vient de publier sur son blog Régis de Castelnau. Sur ce film et aussi sur le communisme et son terrible échec.

Bonne lecture !

http://www.vududroit.com/2018/04/lequipe-de-staline/

 

Naissance d’une nation

Voici un post de Fabrice D’Almeida sur le film « The birth of a nation ».

Parlant d’une histoire ancienne, à l’instar probablement du réalisateur, Fabrice jette un regard inquiet sur l’Amérique d’aujourd’hui.

http://www.huffingtonpost.fr/fabrice-d-almeida/ce-que-le-film-the-birth-of-a-nation-nous-dit-de-lamerique-dau/

 

My dinner with André (Louis Malle)

J’ai découvert grâce au blog de Paul Jorion cet extrait de « My dinner with André », un film américain de Louis Malle sorti en 1981.

Je ne résiste pas au plaisir de vous le faire partager. L’extrait dure presque 6 mn.

http://www.pauljorion.com/blog/2016/12/15/qui-etions-nous-le-livre-que-je-redige-en-ce-moment-un-bref-resume/

 

« The big short » raconté à mes enfants

Le film « the big short » est un excellent film d’initiation à la crise des subprimes. L’esprit général de l’événement est saisi d’emblée et des trouvailles cinématographiques permettent de saisir quelques notions financières. Il n’en reste pas moins que le film est rapide et qu’on est abreuvé de termes justes et bienvenus mais que le spectateur ne connait pas forcément.  Lire la suite

The big short

Allez voir le film « the big short » produit par Brad Pitt et réalisé par Adam McKay. Ce film met en scène des gestionnaires de fonds d’investissement persuadés à partir de 2005 que l’immobilier américain devient une vaste bulle et que les produits financiers vont avoir un effet démultiplicateur qui vont provoquer un krach. Ce film est réussi et très juste. C’est aussi un film d’aventure comme les américains savent les faire avec des acteurs crédibles dans leurs rôles.

Une bonne initiation à la crise des subprimes !

 

Je vous conseille un documentaire

Nous sortons du cinéma où nous avons vu le documentaire intitulé « citizenfour ».

« Citizenfour » était le nom de code d’Edward Snowden dans ses rapports avec les journalistes avant les révélations de 2013 concernant les écoutes par la NSA américaine et les renseignements britanniques des conversations téléphoniques, e-mails, textos, etc. dans le monde entier. Le film montre les échanges à l’origine des articles que Glenn Greenwald a publié dans le Guardian. Ces échanges ont eu lieu dans une chambre d’un hôtel de Hong Kong en juin 2013.

Nous sommes fascinés par cet homme de 29 ans à l’époque qui accepte en toute connaissance de cause ce que va devenir sa vie, fort de sa foi en la démocratie.

Je retiens une de ses phrases  : « c’est comme s’il y avait désormais des dirigeants et des dirigés et non plus des élus et des électeurs ».

On ne peut pas présenter de manière plus simple la question de base de la démocratie.

Allez voir ce documentaire sans hésiter !