Combattre sans réfléchir

Un beau texte de circonstance d’Abou Djaffar.

Sa conclusion :

« Donc, nous pourchassons nos ennemis sans les confondre avec des centaines de millions d’innocents. Donc, nous ne cédons rien de notre liberté, nous ne sombrons pas dans l’hystérie ou au contraire la capitulation. Donc, nous chérissons les victimes et nous leur montrons que la lutte solide et raisonnée que nous menons est conduite non pour les venger mais pour leur apporter la justice et leur montrer que nous sommes bien une communauté. Et donc, nous ne nous compromettons pas avec des discours racistes, des décisions ignobles, des pratiques d’un autre âge. Combattre sans réfléchir n’apporte jamais que la défaite. »

Le lien vers l’article :

http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2017/01/30/dont-cry/