Biais médiatiques sur la Syrie

Jean-François Kahn signe un commentaire dans Marianne, critique mais, somme toute, modéré sur le traitement médiatique biaisé des événements d’Alep. Il en tire la conclusion que les grands médias en sortent déconsidérés.

 

Le problème n’est pas nouveau. Le traitement de l’information sur l’Ukraine ou sur la Grèce nous avait mis en alerte. La situation ainsi créée est dramatique mais elle nous impose l’obligation saine que nous devons apprendre à appréhender avec discernement et circonspection les informations qu’on nous donne à voir ou à lire. Et à refuser par principe le scénario sous-jacent.

Un fait d’actualité ne doit pas rentrer dans un scénario. Il est mis en regard de modèles explicatifs complémentaires ou concurrents et d’hypothèses. Si le fait est avéré, ce qui reste à prouver, il peut se télescoper avec ces modèles et ces hypothèses.

Mais ce qui est réellement dramatique, c’est que nous ne pouvons pas le faire pour tout. Nous n’en avons pas le temps. Nous n’avons pas d’accès direct aux sources.  Nous n’avons que l’accès à des informations et des interprétations (au mieux) contradictoires dont nous ignorons, a priori, la valeur.

http://www.marianne.net/syrie-victime-plus-credibilite-mediatique-100248961.html

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s