DiEM perdidi

Frédéric Lordon a la dent dure contre le mouvement lancé par Yanis Varoufakis, DiEM25.

Il en développe les contradictions et les points aveugles. La blogosphère est moins sévère et Paul Jorion, par exemple,  approuve l’idée de porter le combat là où se trouve le pouvoir. Le débat n’est pas nouveau. Il va devenir aiguë.

Bonne lecture !

http://blog.mondediplo.net/2016-02-16-DiEM-perdidi

 

Un commentaire sur “DiEM perdidi

  1. Lordon offre le même plaisir que Conesa : des penseurs qui exposent leurs idées, construites et libres, des idées qui nous permettent de bousculer nos propres idées, qui nous permettent d’aller plus loin, bien plus loin que les sentiers battus des pensées prémâchées et indigestes que tant de monde veulent nous faire avaler de force.
    Néanmoins, je garde un regard bien veillant pour Yanis, dont il est dit dans l’article que ce mouvement voué à l’échec reste utile.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s