Zoë K

Zoë Konstantopoulou était présidente du parlement grec durant la période janvier-juillet 2015.

C’est une des rares figures de Syriza, avec Yanis Varoufakis, à être restée conforme à l’image que nous en avions.

Elle avait initié avec l’aide d’Eric Toussaint la commision de vérité sur la dette publique. On trouvera la vidéo de la présentation des travaux de cette commission sur un ancien post de mon blog.

La corruption reste le sujet majeur de la politique grecque. Les entreprises européennes et la classe politique européenne n’en sortent pas indemnes.

La revue Ballast publie une interview d’elle qui nous permet de lever à nouveau le voile sur cet étrange semestre grec.

http://www.revue-ballast.fr/zoe-konstantopoulou/

Bonne lecture !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s