Pas cap’ !

Il faudra bien touner la page et passer à autre chose. Mais la crise grecque aura eu le mérite de servir de révélateur au fonctionnement de nos institutions.

Si notre préoccupation est la démocratie (vous savez : l’autre nom de la souveraineté populaire), il faut que nous comprenions bien comment fonctionnent nos institutions.

Or, parmi les institutions européennes, la BCE occupe une place à part car il s’agit d’une institution indépendante du pouvoir politique.

La question de savoir si cette disposition constitutionnelle est réellement démocratique, est très certainement intéressante à débattre . Mais la question d’aujourd’hui est celle de la réalité de son indépendance.

Pour qui a suivi l’affaire grecque, il était clair que la position pour la BCE à la fois de créancière et d’institution monétaire la mettait dans une position inconfortable. Elle a fait ses choix et la crise s’est finalement terminée de la manière que l’on sait.

Les propos récents du vice-président de la BCE lèvent un coin du voile recouvrant pudiquement les dessous de ces négociations. Les menaces de Grexit reprises par la BCE au moment du referendum puis dans la dernière ligne droite n’avaient aucun fondement.

Je vous mets ci-dessous le lien vers un article de La Tribune signé par Romaric Godin, qui reprend cet étonnant aveu.

Bonne lecture !

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-le-stupefiant-aveu-de-la-bce-505811.html

Un commentaire sur “Pas cap’ !

  1. Cela me renvoie sur la chronique sur France Inter d’un bonhomme dont j’ai oublié le nom mais que je ne tiens pas plus que ça à retrouver, (journaliste au Monde, semble-t-il). D’après lui, le monde a de moins en moins envie de Démocratie. C’est la lecture qu’il fait d’une enquête mondiale du New York Times. Et de souligner que nous étions des enfants gâtés ne sachant pas apprécier le bien inestimable que nous avions dans les mains. A aucun moment ce monsieur ne s’est rendu compte que le vrai problème n’est pas du tout le désamour de la Démocratie, mais bien une perte totale de confiance dans nos élites qui la bafouent et lui en font perdre son sens. Prenez la loi du renseignement, en France … prenez la loi européenne contre la liberté de la presse d’enquêter sur les grosses compagnies… prenez le chantage de la BCE… prenez le message de rentrée de nos ministres français sur le budget…. Il ne saurait y avoir de democratie quand les élites affichent clairement qu’elles considèrent leur peuple comme très con. Et elles prétendent nous éduquer alors que le modèle qu’elles nous proposent est affligeant.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s